On a vu dans un précédent article qu'il y a un certain nombre de choses sur lesquelles on ne communique pas trop lorsque vous êtes enceinte ! Bonne nouvelle sur l'allaitement aussi il y a un petit package à intégrer ! ;-)

Alors oui il n’y a rien de plus naturel que l’allaitement. vous ne m'entendrez JAMAIS dire le contraire mais ... ca ne va pas toujours de soi !
Par contre il est important de savoir que TOUTES les difficultées rencontrées lors de l'allaitement ont une solution !

 

1) la montée de lait douloureuse

La montée de lait se caractérise par une sensation de picotements et de seins lourds, chauds et tendus. Elle est plus ou moins importante et rapide selon les femmes mais aussi plus ou moins douloureuse. Ainsi, si votre montée de lait est trop forte, il faudra agir de façon à éviter un engorgement. Au programme : tirer le lait, masser les seins, et faire boire bébé plus souvent. A l’inverse, en cas de montée de lait trop légère et d’une production faible, il faudra agir de façon à augmenter votre production de lait, le plus souvent en faisant boire le bébé plus souvent, puisque, plus il boit, plus vous produisez du lait. Vous serez à la maternité lorsque se fera la première montée de lait – troisième jour qui suit l’accouchement en général - donc n'hésitez pas à solliciter le personnel en cas de difficulté !

2) Les fameuses Crevasses

Elles apparaissent généralement sur le mamelon et sur l’aréole (la partie rose qui entoure le mamelon) et tout de suite, dans les premières heures ou premiers jours de l’allaitement. Ces plaies sont dues à un mauvais positionnement lorsque le nourrisson tète ou à une mauvaise prise en bouche du mamelon et de l’aréole, qui doit, en principe, entièrement disparaître dans la bouche du bébé. Ca c'est la théorie ! moi je suis persuadée qu'il y a aussi une question de sensibilité de peau et que faut le temps que le mamelon s'endurcisse pour supporter la fréquence des tétées (un peu à la façon des pieds qui font de la corne si on marche trop souvent pieds nus). Dans tous les cas, elles rendent les tétées douloureuses et il est recommandé d’arrêter de faire téter l’enfant directement dessus pour aider à cicatriser.

Plusieurs solutions existent : laisser reposer le sein en tirant le lait, utiliser des bouts de sein en silicone dès que vous sentez que des crevasses sont sur le point d’apparaître, masser le mamelon et l’aréole avec une crème spécifique (lanoline). Pour vous aider à cicatriser, sachez qu’il n’y a rien de mieux que votre propre lait. Appliquez-en quelques gouttes sur la zone sensible en massages circulaires. Cicatrisation à l'air pour sécher ou en terrain humide... il y a 2 écoles à vous de choisir ! Moi j'ai tendance à dire qu'il faut protéger le mamelon du frotement donc à vous de choisir la solution qui vous convient le mieux (coquillages d'allaitement, coque ou sein à l'air).

mon conseil c'est de serrer les dents et une volonté de fer si, comme moi, vous avez la joie de les rencontrer ! il ne faut surotut pas laisser s'agraver et tout faire pr accéler la cicatrisation!

3) l'engorgement

L'engorgement est la congestion des vaisseaux mammaires entraînant un œdème du sein. Il apparaît généralement dans le premier mois. Passé ce délai, l’engorgement est beaucoup plus rare, car il n’y a plus les importantes variations hormonales du début. (dependant ca arrive j'en ai fait 2 à 15 jours d'intervalle après 5 mois d'allaitement ...). Le sein gonfle - il est dur, tendu et rouge- et devient vite douloureux. En général le tableau est accompagné de fièvre et on est bien cuite ! Pour vous soulager et éviter l’engorgement, il faut que le sein se vide complètement après chaque tétée. Soit le bébé le fait (n’hésitez pas à allaiter à la demande), soit c’est à vous de le faire en pressant et massant doucement votre poitrine. Vous immerger dans un bain chaud ou rester longtemps sous la douche, vous aidera dans cette tâche fastidieuse, puisque la peau du sein sera dilatée grace à l'eau chaude. on ne reste pas plus de 48h avec de la fièvre et un engorgement car cela peut dégénérer en ...

 

4) L'infection du sein

Il y en a 3 formes différentes : le muguet, la mastite et l’abcès. Elles peuvent être douloureuses et surtout affecter votre bébé. N’hésitez pas, au moindre soupçon, à consulter votre médecin. Une infection met en danger votre allaitement, il faut agir vite et bien !

Le muguet est une infection à champignons. Elle se caractérise par une soudaine douleur, démangeaison, irritation du bout du sein notamment pendant les tétées mais aussi quand les seins se gonflent de lait.

La mastite, quant à elle, est causée par une rétention de lait. Elle survient en présence d’une infection bactérienne dans le sein. Les symptômes sont : fièvre, fatigue, frissons… Bref tous les symptômes de la grippe. Le sein devient également douloureux, sensible et rouge. Et même si la mastite survient, en général, dans les premiers jours suivant l’accouchement, il arrive également qu’elle se produise quelques semaines plus tard.

L’abcès du sein est très rare et fait, en général, suite à une mastite mal traitée. Le plus fréquemment, il se situe autour des canaux lactifères (canaux qui drainent le lait) juste au-dessus du bord externe de l'aréole. L’abcès se manifeste par une tuméfaction ou un sein rouge très douloureux, avec fièvre et altération de l’état général. Si l’infection s’est aggravée, on peut même voir apparaître une bosse douloureuse et persistante. Il n’est pas rare que des écoulements jaunâtres et purulents apparaissent auquel cas l'allaitement doit être stoppé sur le sein malade.

allaitement-1_intro

Ce sont les "complications" majeures que vous pourrez rencontrer lors de votre allaitement. N'oubliez surtout pas qu'un problème rencontré n'en est plus un très rapidement si on sait y apporter la bonne réponse, voilà pourquoi il est important à mon sens de se renseigner sur ce qu'est un allaitement dès la grossesse. En cas de difficulté, demandez de l'aide à votre sage femme, votre maternité ou même une conseillère en lactation de la Leche League !!