Vous avez été nombreuses à échanger avec moi avant l'arrivée de ma lapinette concernant mes inquiétudes vis à vis de l'allaitment.

J'en avais parlé, ici et également sur mon groupe Facebook, et je me suis beaucoup enrichi de vos retours d'expérience pour tenter de mener à bien la mienne!

Pour ça je vous adresse un grand merci ! décidement le net a parfois de mauvais côté mais il aura toujours à mes yeux ce fabuleux moyen de partage !

Depuis quelques jours (ce qui coincide avec ma reprise de travail d'ailleurs, heureux hasard?), je reçois des mails et des mp pour me demander où j'en suis, si tout se passe bien pour moi et ma fille. Je dois dire que ça m'a beaucoup touché! les filles, qui se reconnaitront, je vous embrasse bien fort!

Du coup j'ai décidé de partager avec vous mon allaitement, sa mise en place, son déroulement, ses soucis aussi parfois, puis ses résolutions ... bref mon expérience !

Je me suis dis qu'après tout cela pourrait être utile aux futures mamans, qui comme moi se posent beaucoup de question avant, et également dans un pur but égoïste afin de continuer de profiter de vos astuces et conseils ! ;-)

guide-allaitement-maternel-inpes

 

Aujourd'hui, simplement un petit rappel de mon passif et on commencera la chronique la semaine prochaine (un billet sur le sujetpar semaine me semble suffisant, bien que je pourrais en parler pendant des heures!).

Pour ma 1ere grossesse, mon allaitement ne s'est pas déroulé comme espéré. L'accouchement en lui même fut difficile et les suites de couches pas tellement réjouissantes non plus. Pour ce qui est de l'allaitement, je me suis retrouvée avec un petit bébé vampire qui m'a fait une belle crevasse dès la salle de naissance!! ca annonçait la couleur...

Malheureusement les premiers jours de vie de ma fille ont confirmé cet état de fait et très très rapidement mes seins ont été très très abimés notament avec une vilaine crevasse sur un téton qui étaient à 2 doigts de nécessiter des points de suture en tout cas un arret complet sur ce sein le temps de la cicatrisation... Ces douleurs (atroces faut bien le dire) qui me faisaient redouter les prochianes tétées plus mes suites de couches pas sympas m'avaient vite fait jeter l'éponge et finalement abandonner à regret l'idée d'allaiter ma fille aux 3eme jours de sa vie... je crois que je n'ai jamais autant pleuré. J'étais tellement déçue!! pour moi, l'allaitement si naturel devait couler de source et je n'avais pas imaginer une seul seconde que des débuts si difficiles pouvaient avoir lieux...

J'avais même voulu retenter (seule) une relactation 15 jours après, lorsque la cicatrisation était faite mais ma fille qui avait gouté au biberon pendnat ce laps de temps, ne souhaitait plus le sein du tout...

Avec du recul, je pense que si je m'étais bien entourée de personnes compétentes, j'aurai surement pu réussir cette relactation...

Ca restera mon plus grand regret ! Voilà pourquoi quand j'ai appris ma seconde grossesse, j'ai remué ciel et terre pour être prête à livrer bataille, déterminée à réussir cet allaitment !!