ACO-00227-3

Aujourd'hui nous nous intéressons à la composition du Spray conditioner Agran Oil d'Acure Organics que l'on trouve sur Iherb. C'est un contact de FB qui m'a montré ce produit ce matin, quand elle a vu mon désespoir quand j'ai constaté que mon spray Desert Essence n'était pas clean clean !


Composition:

Organic euterpe oleracea (acai) berry, organic rubus fruticosus (blackberry), organic rosa canina (rosehips), organic punica granatum (pomegranate), organic fair trade certified rooibos, organic aloe barbadensis vera leaf, vegetable glycerin, 100% natural betaine (from sugar beets), capric/caprylic triglycerides (fractionated cocos nucifera (coconut) oil), hydroxypropyl starch phosphate (from non-GMO corn starch), d-panthenol (provitamin B5), sucrose laurate (from sugar & coconuts), fair trade certified organic olea europaea (olive) fruit oil (extra virgin), ethyl lauroyl arginate (from natural amino acid), & natural scleroliom gum (fermented sugar), ubiquinone (CoQ10), spinosa (argan) stem cell, organic argania spinosa (argan) oil, argania spinosa (argan) stem cell culture, cymbopogon schoenanthus (lemongrass), lavendula dentata (french lavender), evernia prunastri (oakmoss), & rosmarinus officinalis (rosemary) essential oils.

A première vue, tout semble clean, il a quasiment tous les ingrédients qui semblent naturels!! Cependant l'un d'entre eux a attiré mon oeil!

l'hydroxypropyl starch phosphate ... il est bien précisé que cet ingrédient provient du mais non OGM mais le "hydroxypropyl" me posait question... je suis donc allée poser la question à notre amie Rita !! Et voilà ce qu'elle m'en a dit :

Sans titre

Alors oui c'est un amidon (donc ca provient bien du maïs) MAIS il a été modifié chimiquement et c'est en fait un PEG/PPG...

Cet agent actif est obtenu par hydroxypropylation. Il s’agit d’un procédé chimique semblable à l’éthoxylation. L’éthoxylation est un procédé hautement explosif qui nécessite des mesures de sécurité très sévères.

c'est quoi un PEG/PPG?? Voici ce que l'on trouve sur le site de Rita:

Dans la déclaration INCI, on repère facilement un groupe de substances à leurs lettres PEG ou PPG. Ces composants éthoxylés sont élaborés à partir de polyéthylèneglycol (PEG) et de polypropylèneglycol (PPG). Les substances hydroxypropyliques, comme le Hydroxypropyl Guar ou l’Hydroxypropyltrimonium Chloride, sont la forme la plus simple des éthers de propylène-glycol. Ils sont principalement employés comme émulsifiants, mais également comme base de gels, comme substances liantes ou comme émollients. Ils peuvent rendre la peau perméable et laisser passer les substances nocives. Les PEG et PPG sont fabriqués à partir de substances cancérigènes qui peuvent aussi être utilisées pour produire des gaz de combat. Même si aujourd’hui, pour les obtenir, on travaille avec des procédés de purification modernes sans le dangereux oxyde d’éthylène libre, l’éthoxylation reste un procédé chimique dur, hautement explosif, qui impose les mesures de sécurité les plus strictes.
La cosmétologie naturelle certifiée refuse d’utiliser des matières premières éthoxylées car, pour fabriquer un bon émulsifiant, on n’a pas besoin de produits de base dangereux, et encore moins d’une cuve sous pression pour garantir toute sécurité.

Les matières premières cosmétiques polluantes

Les composants cosmétiques qui ne font « que » polluer l’environnement sont-ils moins problématiques que ceux qui sont classés comme étant mauvais ou dangereux pour la santé? Non, car les conséquences de la pollution environnementale mettent – elles aussi - les hommes et les animaux en danger. Les matières qui ne sont pas biodégradées dans les stations d’épuration, ou qui atterrissent directement dans la nature, se développent de manière autonome. On ne sait pratiquement rien sur les chemins que ces matières vont prendre et les dégâts qu’elles pourraient causer. Elles peuvent par exemple atteindre l’homme par le biais de l’eau potable. Elles peuvent aussi être ingérées par des animaux, par exemple des poissons, et être ensuite consommées par l’homme par l’intermédiaire de la chaîne alimentaire. Ces facteurs imprévisibles jouent un rôle important dans la méfiance croissante qui s’installe face à ces substances non biodégradables.

 

Résultat??   je n'utiliserai pas non plus ce produit...

 

FLOP