pink_microwave_new

On entend beaucoup de chose sur le four à micro-ondes. J'ai fais ces recherches et j'ai fait ce dossier dans le but de savoir si l'utilisation du four à micro-ondes pouvait avoir des conséquences néfastes sur ma santé et celle de ma famille.

Je vous laisse donc avec quelques extraits du dossier thématique (que vous pouvez retrouver en version complète en téléchargement en bas de l'article).

Extrait:

Principe de base : comment  marche le FMO ?

Il est fondamental, pour comprendre le principe de fonctionnement du four à micro ondes, de définir ce que sont elles-mêmes les micro-ondes. Ces ondes sont dites électromagnétiques, ce qui signifie qu'elles se composent d'un champ électrique et magnétique qui se propage sans support matériel.

On distingue 2 sortes d’onde à l’état actuel des connaissances scientifiques :

-         les ondes ionisantes : pour simplifier ce sont des ondes puissantes qui ont la capacité d’agir sur les molécules qu’elles rencontrent en brisant les liaisons intra et intermoléculaires. Les rayons gamma émis par les substances radioactives, les rayons cosmiques et les rayons X possèdent cette propriété et sont appelés " rayonnements ionisants".

-         Les ondes non ionisantes : pour simplifier ça regroupe toutes les autres ondes qui n’ont pas la capacité d’agir sur les molécules (Les champs électromagnétiques d'origine humaine comme l’électricité, les hyperfréquences et les radiofréquences).

Bon voilà pour les ondes !

Revenons au principe de fonctionnement du four à micro-onde !

L’appareil va diffuser dans sa cavité un certain nombre d’ondes (en fonction de sa puissance) qui vont agiter les molécules d’eau présentent dans les aliments. Pourquoi les molécules d’eau ? Sa particularité est qu’elle est polarisée et de petite taille (les deux atomes d'hydrogène qui la composent vont s’orienter d’un coté de celui d'oxygène en fonction du sens du champ et inversement quand le champ électromagnétique va s’inverser). Ce changement d’orientation des atomes d’hydrogène s'effectue 2,5 milliards de fois par seconde, ce qui provoque de nombreux frottements entre elles et donc un échauffement.

FAQ : j’ai regroupé ici les questions/ affirmations les plus fréquentes que l’on peut rencontrer concernant cet appareil.

Rend il les aliments cancérigènes ?

L'inquiétude la plus manifeste des utilisateurs reste le fait de savoir si oui ou non, ce mode de cuisson produit des risques de cancer.

Or, si les défenseurs de cette hypothèse semblent la vérifier de source sûre, rien n'est en réalité scientifiquement prouvé. Une étude des professeurs Hertel et Blanc, avait tenté de prouver une certaine nocivité des aliments cuits au four à micro-ondes. Mais ce diagnostic n'a jamais été vérifié par aucune autre étude scientifique. Ils furent d'ailleurs plus tard poursuivis en justice et l'un des professeurs a précisé qu'à ses yeux les résultats obtenus ne permettaient en aucun cas de tirer des conclusions quelconques, mais qu'il était nécessaire et urgent d'entreprendre des recherches plus approfondies.

En revanche, on sait que pré cuire la viande au micro-ondes avant de la poêler réduit les composés cancérigènes. A puissance moyenne, le four préserve les enzymes à l'origine des composés protecteurs des légumes crucifères détruits par d'autres cuissons.

La cuisson au micro-ondes (température modérée, puissance moyenne) préserve aussi les enzymes qui donnent naissance aux composés protecteurs des crucifères et qui sont détruits par les cuissons conventionnelles. Mais les enzymes de l’ail, elles, disparaissent.

Verkerk R Glucosinolates and myrosinase activity in red cabbage (Brassica oleracea L. var. Capitata f. rubra DC.) after various microwave treatments. J Agric Food Chem. 2004 Dec 1;52(24):7318-23.

 

Cuits au micro-ondes, les aliments perdent leurs qualités nutritionnelles.

Tous les aliments chauffés perdent une partie de leurs qualités, surtout quand ils sont bouillis parce que les vitamines passent dans l’eau de cuisson. Les hautes températures peuvent dénaturer graisses et protéines. Globalement, la cuisson au FMO ne détruit pas plus de vitamines que la cuisson à l’eau – sauf peut-être pour la vitamine C. Les pertes sont surtout importantes lorsque les légumes sont placés dans de l’eau. Les autres composés nutritionnels sont assez bien préservés comme le montrent des essais faits sur les flavonoïdes de l’oignon et les polyphénols de l’huile d’olive vierge. Enfin, le lait maternel conserve intacts ses anticorps si la température ne dépasse pas 60 °C.

Khatoon N : Nutritional quality of microwave-cooked and pressure-cooked legumes. Int J Food Sci Nutr. 2004 Sep;55(6):441-8.

 

 

Retrouvez la suite et le Dossier Complet: FMO

 

Bonne lecture !

81192501